Faits

Covid-19 : l’impact démographique (suite)

Source : Insee

 

Entre le 1er mai et le 20 juillet 2020, 123 104 décès sont enregistrés en France à la date du 31 juillet, soit 3 % de moins qu’en 2019 et 1 % de moins qu’en 2018. Ce nombre est toutefois encore provisoire et sera révisé à la hausse dans les prochaines semaines. »

Depuis le 1er mai, comme le confirment les données récentes, on ne constate plus en France d’excédent de mortalité par rapport aux deux années précédentes.

Le nombre de décès enregistré entre le 1er mai et le 20 juillet est également proche de celui mesuré sur la même période en 2018 ou 2019 dans toutes les régions de France métropolitaine. En Île-de-France, il est de 1 % inférieur à 2019 et stable par rapport 2018. Dans le Grand Est, les décès sur cette période sont inférieurs de 3 % à ceux de 2019 et également stables par rapport à 2018.

À noter que La Mayenne, actuellement identifié comme un département où circule le virus, ne comptabilise pas à ce stade plus de décès que les années précédentes (- 4 % par rapport à 2018 et 2019).

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *